28 nov. 2016

Son doux visage ...

Dans quelques semaine notre petit J. subira une opération ... 

On m'a toujours conseillé d'aller voir un ostéopathe pour bébé afin qu'il puisse remettre certaines choses en place suite à l'accouchement qui est un dur moment pour le corps de bébé.


Et pour mini loup, les séances d'ostéo avaient été très concluantes !

Alors rien de plus normale que de retourner chez l'ostéo pour les loupiotes.
Et je ne remercierais jamais assez cet ostéo, conseillé par notre pédiatre, qui a décelé la craniosténose de ma fille.

Bon, vous allez me dire ... mais qu'est ce que c'est qu'une craniosténose ?!?!?
J'avoue aussi que je ne connaissais pas ce terme avant d'y être confronté.


Donc, pour la petite partie scientifique : 
"Tout commence à la naissance : normalement, lorsqu'un bébé voit le jour, c'est sa tête qui arrive en premier. Et pour faciliter le passage du nouveau-né, son crâne est encore un peu mou par endroits.
En effet, le crâne d'un bébé n'est pas immédiatement solidifié comme celui d'un adulte : il est composé de plaques osseuses, retenues entre elles par des zones cartilagineuses particulièrement résistantes que l'on appelle des « sutures ». Ainsi, lors de la croissance du cerveau, ces sutures vont permettre au crâne de grandir en parallèle.
Mais parfois les choses se passent différemment : au cours de la grossesse, certaines sutures se soudent précocement. Le crâne du bébé manque alors de souplesse beaucoup trop tôt et le cerveau (qui, lui, continue sa croissance) se développe en « poussant » la partie du crâne qui est restée souple. Le bébé naît alors avec une tête déformée : c'est la craniosténose."
Pour ma J., cette déformation n'est pas si évidente que cela à l'oeil nu, et se situe sur la suture frontale, d'où l'importance de la découverte par notre ostéo, car des séquelles sont possibles à partir d'un certain âge, 3 ans en l’occurrence.
Donc consultation chez un spécialiste (là aussi, plutôt chanceux que nous sommes d'habiter prêt de Lyon). Après quelques minutes d'observation, le verdict tombe, ce sera opération pour J. La date est fixé et se rapproche indéfectiblement !
Ce n'est pas vraiment l'opération en tant que tel, qui me perturbe, ou la cicatrice qu'elle gardera à vie, sur le haut de son crâne. Car avec notre histoire, leur histoire, j'ai appris à faire une confiance "presque" aveugle au personnel hospitalier.
Mais ce qui me chagrine, c'est que son visage ne sera plus jamais le même après cette opération.
Son doux visage, celui que nous connaissons depuis bientôt un an, ne sera plus. 
Nous allons devoir ré-apprivoiser se jolie minois, redécouvrir les petits détails qui fond de J. ce qu'elle est. Je sais que rien ne changera fondamentalement en elle, et que le physique n'est qu'une petite part, mais la part la plus visible de tous... de nous, de son frère, de sa sœur, de la famille.
A très bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et si tu me racontais ...